A.C.G. FOOT SUD 86 : site officiel du club de foot de CIVRAY - footeo

LES MAILLOTS TOMBENT A L'EAU

14 septembre 2015 - 17:56

US ANAIS - A.C.G FOOT SUD 86 (3e tour Coupe de France) : 3/1

Il a beaucoup plu ces derniers jours mais sûrement un peu plus sur les terrains que sur le long du visage des joueurs viennois. Triste soirée. Les fameux maillots Crédit Agricole, tant rêvés, synonyme d’un quatrième tour de Coupe de France, échappent aux hommes de Michel Andrault.

Tout était pourtant réuni au stade de l’US Anais pour faire de ce samedi 11 septembre 2015 un jour de fête. La cinquantaine de supporters visiteurs avaient répondu présents à l’appel pour ce déplacement mais cela n’a malheureusement pas suffi. Le match commence timidement pour les joueurs de la Vienne, trop timidement même pour espérer quelque chose. Les locaux sont les premiers sur le ballon et à se créer les premières occasions. La plus dangereuse fera mouche au quart d’heure de jeu après une perte de balle dans l’axe bien concrétisée par l’attaquant charentais. Il n’y a pas grand-chose à signaler chez les visiteurs hormis quelques coups de pied arrêtés qui ne donnent rien. Le jeu s’équilibre après la demi-heure de jeu et les visiteurs semblent revenir un peu plus dans le match, eux qui n’ont jamais été menés au score depuis le début de la saison. L’égalisation tant rêvée arrive au bon moment. Baptiste Sicot profite d’une mauvaise relance du gardien adverse pour redonner espoir aux joueurs, encore bridés par l’enjeu de l’événement (36’). La trompette se fait de nouveau entendre derrière la main courante et on commence à croire que la banderole « Gigi » (dédiée à l’un des fidèles supporters civraisiens) déployée le long de la touche va réellement porter chance. Hélas, le dernier coup-franc axial du n°6 adverse va vite refroidir le camp visiteur. La frappe extérieure des 25 mètres est majestueuse et finit dans la lucarne droite (45’+2). Imparable. La mi-temps est sifflée dès l’engagement suivant, c’est un gros coup dur moralement pour les « ACéGistes » au moment de regagner les vestiaires.

La seconde mi-temps ne commence pas particulièrement mieux que la première période pour les visiteurs mais on sent un peu plus d’envie. Trop d’envie même lorsque le portier Benoit Fretier vient percuter l’ailier charentais dans la surface après une première parade repoussée. Ecopant du premier carton jaune en carrière, le gardien civraisien ne peut rien sur le pénalty tiré fort au centre (54’). Les locaux mènent 3 buts à 1 et creusent l’écart à une demi-heure de la délivrance. Les visiteurs n’ont plus rien à perdre et tentent à ce moment là de créer du jeu. La première frappe lointaine arrive, de même que les premiers centres, mais c’est trop peu pour inquiéter le portier adverse. La suite du match ne sera pas à l’avantage du camp viennois puisque les joueurs se retrouvent à dix pendant plus de quinze minutes. Benjamin Souchu perd ainsi les siens suite à un violent contact tête contre tête avec un joueur adverse. La rencontre est arrêtée et les pompiers sont déployés sur place pour emmener le jeune stoppeur visiteur à l’hôpital. Après une demi-heure d’attente, le jeu reprend. Malheureusement, le but de Romain Bris signalé en position de hors-jeu, ne changera pas la donne du match, ni-même ce pénalty qui aurait pu être sifflé sur ce dernier dans la foulée ou encore cette tête d’Eloi Provost qui fut sauvée in-extremis sur la ligne à la toute dernière minute. Les joueurs de l’US Anais se qualifient bel et bien pour le quatrième tour et c’est mérité. Les visiteurs ne pourront que regretter cette première période passive.

Le club a une grosse pensée pour son joueur Benjamin Souchu, ouvert au front (7pts de suture), qui sera indisponible des terrains pendant plusieurs semaines. Un grand merci aux supporters qui ont fait le déplacement et rendez-vous samedi soir à 20h00 à Civray pour la deuxième journée de championnat. Bonne chance au clyb sympathique de l'US Anais pour le 4e tour, désormais le petit poucet de cette compétition.

 

Commentaires

▼NEWS TWITTER 24H/24 ▼