LES BONS INGRÉDIENTS D'UN 6e TOUR DE CENTRE OUEST

13 janvier 2017 - 13:03

Les ingrédients d'un bon 6e tour de Coupe Centre Ouest à Civray. Commencer par aller rendre visite à Jaques Michaud pour aller chercher les quatre dernières places VIP en tribune centrale, refuser de boire un ricard car il est trop tôt, faire un tour au PMU (mince, il est encore fermé), se rediriger vers le Bar de l'Eglise, faire trois fois le tour de la place Maréchal Leclerc pour se garer (car c'est samedi, il y a foule), faire la bise à Raymonde, jouer la symphonie de Beethoven devant Lucky, gratter deux cash avec Poussette, boire un galopin avec Oliv' Mézil en terrasse, saluer d'un signe de main Gilbert au loin la gitane au bec, klaxonner Bickette qui circule en Berlingo, passer au café-goutte chez Chawi en début d'après-midi, faire des allers-retours devant le stade pour voir s'il y a déjà du monde, revenir chez soi, s'avachir dans son canapé devant les matchs de rugby, regarder sa montre tous les quart-d'heure, aller retirer de l'oseille et attendre le coup de fil des copains.

Il est 19:45, Marcel fait la circulation à Beauséjour, les ultras regardent attentivement l'entrainement, pas une seule frappe n'est cadrée, il pleut, il vente, les liches sont de sorties sur le terrain honneur, les joueurs sont concentrés, prêts à rentrer, "ça tchèque" avec Fanfan et Jean-Louis devant le vestiaire, Souchu a toujours sa balafre au front, Fretier a toujours un pouce en moins, l'odeur du vin chaud remonte jusqu'en tribune, les barrières de la mairie ne sont pas assez solides pour contenir les derniers arrivants, Polo a déjà les mains moites, Manu Tillet entame les tournées de bières, ça parle déjà de chasse avec Coco Jarry.

Le match commence, le premier fumigène est lancé sur la piste mais l'arbitre s'en fou, le match continue, Bob est derrière le filet avec le matos prêt à dégainer, Gilbert vient d'arriver, c'est la cohue, ça s'emballe, ça danse les sardines, Michou vient de faire frire le 122e steak haché, les locaux ne touchent pas un ballon, il ne faut surtout pas que les joueurs pensent dans un coin de leur tête que les niortais ont déjà disputé un 1/4 de finale de Centre Ouest, ont éliminé Chauray l'an passé, ou tournent à plus de 2,5buts par match en moyenne, Bris vient de tirer 10m au dessus des cages pour changer, Docteur Joussaume vient de décharger trois futs supplémentaires, ça chante "la poule de ma tante", les premiers cartons arrivent, les tacles fusent, les locaux souffrent, c'est la pause, Crevette vient de curer tous ses ongles.

La seconde mi-temps reprend, la buvette ne désemplit pas, il fait toujours aussi froid, Didier Galais discute tactique avec les remplaçants derrière la rambarde de l'autre côté du terrain, le score n'évolue pas, le vin chaud est en rupture de stock, ça gueule, ça chambre, Lolo Sauvage vient de s'assoupir, Minault vient de rater deux contrôles de suite, Boubouche vient de passer à 230km/h dans la Rue Maurice Bailly avec sa 103, un nuage de fumée se forme sur le terrain, la tension est au maximum, l'arbitre est depassé, il n'y a plus de sauce burger, il reste 10min, Mercier est fauché dans la surface comme un lièvre à l'ouverture de la chasse, la friteuse disjoncte, il n'y a plus un bruit dans le stade, la fille à Jéjé s'est arrêtée de pleurer, c'est un penalty, Schneider le transforme d'une panenka, c'est l'ouverture du score, Brizio montre son tatouage de l'ACG sur l'épaule à la foule en délire, Yannis enlève sa chemise à carreau, II reste 2min, c'est une dernière chandelle d'Huvelin dans la palisse du voisin, c'est la fin du match, c'est un hold-up, qualification historique, envahissement du terrain, Max Bris se claque au mollet en courant, Brazou se fait biger le crâne par les jeunes du club, Patou Moulinât lance le clapping en haut des tribunes, Ju Vignaud retentit un "Tournée générale" au micro, Titou Sicot se fait questionner par Lamine Camara pour le journal de Montalembert, Gilbert se fait ramener par Manu Durpaix, ça fait des burns au parking, c'est la fête au Vouvray au District, JP sort le rhum, Poulet commence à faire le coq, c'est la queue a l'entrée du Club House, c'est la surprise de Gatuso..

La suite vous la connaissez..

Plus sérieusement, même si on aimerait un scnéario du match de ce genre, on compte sur vous demain (samedi 14/01/2017) dès 20:00 au stade Beauséjour de Civray pour venir encourager les "acgistes" qui en auront grandement besoin.

 

Le groupe local : Fretier, Minault, Schneider, Souchu, Huvelin, Bonnin, Baudiffier, Niort, Sicot, Germanaud, Mercier, Tromas, Bris, Pree

Commentaires