A.C.G. FOOT SUD 86 : site officiel du club de foot de CIVRAY - footeo

ROMAIN DESCHAMPS: " ARBITRE, BIEN PLUS QU'UNE PASSION"

9 avril 2015 - 18:30

Après quelques mois d'inactivité sur le site, rien de mieux que reprendre les interviews de licenciés du club. Cette semaine, c'est au tour d'un arbitre de l'ACG-FOOT-SUD 86 à savoir Romain Deschamps. Reportage.

 

_________________________

 

 

 

1/ Ta date de naissance ? 

J’ai 25 ans. Je suis né le 25 Février 1990. 

  

2/ Quel surnom te donne-t-on ?  

Bonne question, j’en ai plusieurs : Dédé, MichaDech. Et ne me demandez pas pourquoi, je ne sais pas. 

  

3/ Ton équipe française préférée ? 

ASM bien sûr.

 

 4/ Ton joueur de foot préféré ? 

Je n’en ai pas spécialement. Mais j’aime bien Messi et Falcao. 

 

5/ Raconte-nous ton parcours footballistique. 

J’ai débuté à ES Lizant Saint Gaudent à l’âge de 6 ans. J’y ai fait mon école de foot jusqu’à 13 ans et je suis ensuite parti au Club de l’US Civray devenu maintenant ACG Foot Sud 86. Je suis passé par différentes fonctions au sein du club, joueur, éducateur, et maintenant arbitre. Un petit parcours ! 

 

6/ Quel fut ton meilleur entraineur ? 

J’ai rencontré différents entraineurs avec chacun sa personnalité et ses méthodes d’entrainements mais je resterai fixé sur les personnes qui m’ont fait découvrir et apprendre les bases de football. Franck Saurin à Lizant. Et Michel Andreau à Civray. 

 

7/ Quel est ton meilleur souvenir en tant que joueur ? 

Je n’en ai pas spécialement. Si peut être la victoire du tournoi de sixte de Mauprévoir (Rires…) 

Mes plus beaux souvenirs restent à l’arbitrage. 

 

8/ Que penses-tu de l'A.C.G en général ? De la communication ? De l’ambiance ? De l’effectif général ? Du complexe sportif ? 

Je pense que l’on était obligé de passer par cette fusion qui n’est pas un mal, bien au contraire. L’ambiance est très bonne. La communication au sein du club je ne sais pas. Je me trouve maintenant éloigné de tout ça et je n’ai plus beaucoup d’échos. Je pense que l’ACG a un bon effectif mais cela ne suffit pas pour espérer avoir des ambitions. Plein d’autres facteurs doivent être pris en compte. Mais les dirigeants feront leur nécessaire pour faire avancer le club, j’en suis sûr. Concernant le complexe, nous ne pouvons pas espérer mieux, c’est digne d’un club de DH. 

 

9/ Ta carrière de footballeur arrêtée, tu t'es lancé dans l'arbitrage, pourquoi cette vocation? 

Après m’être blessé à l’âge de 18 ans, j'ai commencé l’arbitrage. Le début n’a pas été simple mais ça m’a énormément plu. En tant qu’arbitre, nous rencontrons différentes personnes et c’est enrichissant. Je savais que je pouvais évoluer en tant qu’arbitre mais aussi en tant que personne et plus facilement qu'en tant que joueur. Maintenant c’est devenu bien plus qu’une passion. 

 

10/  Parle nous de ton parcours au sifflet : A quel niveau arbitres-tu? Quel est ton ambition en tant qu'arbitre?  

Mon parcours au sifflet est simple. J’ai commencé au plus bas de l’échelle. Par les jeunes sur une saison et ensuite je suis passé en district seniors où j’ai débuté en 3ème division. J’ai continué saison après saison au cours desquelles on m’a permis d’intégrer la Ligue et j’ai enchainé match après match. Aujourd'hui, me voilà arrivé Arbitre Ligue 2 (DHR). Si mes capacités me le permettent, je ne compte pas m’arrêter là. On verra ce que l’avenir me réserve. 

En tout cas, accéder à la fédération est mon objectif principal et je ne m’en cache pas. Mais il faudra que je travaille énormément. C’est loin d’être simple. 

 

11/ Ta sœur (Justine), joue à Soyaux, arrives-tu à la suivre?  

Bien sûr, tous les weekends quand elle joue à domicile. Enfin j’essaie. Et je vis avec elle (en collocation) donc on communique beaucoup. 

 

12/ Apprends-tu des choses des matchs au haut niveau de Justine? 

Oui c’est évident. Quand tu commences à côtoyer le haut niveau, tu ne peux qu’apprendre. La D1 Féminine évolue de jour en jour, et demande aux filles énormément d’énergie. Surtout pour celles qui travaillent la semaine. Associé les deux n’est pas simple. Mais je pense que "Juju" le fait bien.  Mais niveau apprentissage, les touches en CFA2 me servent énormément. Tu rencontres des arbitres qui ont un vécu de haut niveau. Toutes les petites choses qui te paraissent bonnes pour toi, tu dois les mémorisées pour t'en servir à ton tour. C’est le haut niveau, tout se joue au moindre détail 

 

13/ Un dernier mot à ajouter ou une anecdote à raconter ? 

Une anecdote : Arrêter de critiquer l’arbitre. Pour gagner un match il faut être plus fort que l’adversaire. Une victoire se mérite. Quand un joueur loupe trois faces à faces dans un match on en fait pas la une des journaux par contre quand l’arbitre oublie UNE faute dans un match, c’est le scandale ! Les joueurs ne se remettent jamais en question. Et ça, au niveau féminin par exemple on ne le voit pas. Quand l’arbitre fait une erreurles filles se replacent et c’est tout. Bonne saison à tous messieurs.

Commentaires